mercredi 3 octobre 2012

Le Big Data se propage aux RH



Interview Nazanin Nezam, Monster :

« Le Big Data se propage aux RH »


Selon une récente étude IDC, 41% des entreprises sondées estiment que la croissance rapide des données représente un défi pour l'avenir.  Cette augmentation importante des informations n'est plus aujourd'hui considérée comme un fardeau, mais plutôt comme une opportunité de croissance qui concerne tous les secteurs de l'entreprise. Pour preuve, le phénomène Big Data s'est répandu aujourd'hui aux départements des ressources humaines. Nazanin Nezam, directrice produit France et Europe du Sud de Monster, spécialisé dans la gestion de carrière et du recrutement en ligne, explique comment les solutions de recherche sémantique dans le cloud aident les services RH à trouver les candidats qu'ils n'auraient pas pu trouver par le passé. 

Le Monde Informatique : Comment le Big Data touche-t-il aujourd'hui le secteur des RH ? 

Aujourd'hui, avec la multiplication et la diversification des sources de recrutement - sites emploi, réseaux sociaux, site corporate de l'entreprise - les CV représentent un déluge de données à structurer. Par ailleurs, de grandes quantités et une variété d'informations se trouvent intrinsèquement dans les CV des candidats. Le Big Data s'est en effet propagée aux ressources humaines. Si certaines entreprises ont donc par le passé investi dans la constitution d'un vivier de talents et dans des solutions de gestion de candidature, elles n'en tirent pas pleinement profit, car pas assez puissantes et précises pour gérer la recherche et l'analyse dans la masse de CV sans cesse grandissante provenant des différentes sources de recrutement. Manquant d'outils suffisamment puissants et rapides, les entreprises vont donc bien souvent préférer sourcer à l'externe (en diffusant de nouvelles annonces  ou en allant chercher sur des cvthèques externes). Aujourd'hui, la technologie de recherche sémantique  va donc permettre aux entreprises de tirer pleinement profit de ce double investissement (vivier de compétences et système de gestion de candidature), plutôt que d'aller sourcer à l'externe.


Actualités Monster
Comment aider les services RH à analyser ces masses d'informations ?

Les outils de recherche et d'analyse sémantique vont permettre aux entreprises de centraliser et d'analyser, au sein d'une interface unique, toutes leurs bases de compétences provenant de différents viviers internes comme externes. Elles vont ainsi pouvoir réduire les coûts et temps de recrutement, améliorer la productivité des équipes RH et renforcer la qualité de leurs embauches. Elles seront à mesure d'identifier et de matcher très rapidement les bons candidats avec les postes à pourvoir, Avec le Big Data, on se retrouve positionné sur une notion de  valeur. L'utilisation d'outils de recherche sémantique va permettre aux services RH d'aller puiser des données dans les  CV des candidats et d'y trouver des profils spécialisés. Ils vont aussi  pouvoir bénéficier de rapports approfondis et ciblés leur permettant de prévoir des réajustements dans leur plans de recrutement.

 
Comment  pouvoir repérer des profils intéressants en analysant les données transitant sur les réseaux sociaux ?

Les plates-formes communautaires permettent d'aller chercher des informations sur les candidats et font partie des stratégies que les départements RH mettent actuellement en place. Toutefois, toutes les données qui transitent sur ce type de médias ne sont pas pertinentes au stade de la recherche des candidats. Pour les services RH, la première priorité est alors de  trouver les meilleurs profils. Les réseaux sociaux sont un levier de nouveaux métiers, au sens large. Mais pour pouvoir en tirer profit,  il faut s'appuyer sur des solutions de recherche et d'analyse sémantique. La capacité d'aide à la décision de ces outils constitue une réponse technologique qui s'avère indispensable pour que les entreprises puissent recruter des profils d'experts.

 
Source : Le Monde Informatique, edition du 3 octobre, Article de Véronique Arène

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire